Les Chroniques des Nomadoss

Titre

On pensait le manga réservé aux japonais et pourtant c’est un véritable phénomène qui se déroule dans l’hexagone depuis quelques années, des français se lancent dans l’aventure du 9ème art.
Nanachi éditions l’a bien compris et à décider de miser sur des auteurs de manga comme Chrys Gaman.

 

1463583_983367051747227_735304573283798423_n

Christopher Gaman alias Chrys Gaman, est un auteur autodidacte vivant dans le département de la Seine & Marne (77) en île de france.
Aujourd’hui âgé de trente ans, il a commencé le dessin dès son jeune âge autour des 5 ans. De son esprit créatif sont sorties des oeuvres telles que « Nicolas et les basketteurs » (qui fut sa première bande dessinée) ou des reproductions de « Tortues Ninja » et des « Looney Toons », etc…

 

C’est aussi durant cette période que fut diffusée à la télévision l’une des premières émissions de jeunesse « Club Dorothée » par laquelle toute une génération a pu découvrir des mangas devenus cultes, aujourd’hui.

Ce n’est seulement que vers ses onze ans que Chrys Gaman inclina véritablement son style de dessin vers le manga et que son attention fut particulièrement saisie par les animations soignées et des scénarios pointus et recherchés de quelque oeuvres magistrales. Son manga préféré de l’époque fut Macross Plus.‎ Cela l’inspira de s’essayer aussi aux dessins de méchas (armures robotisées, généralement de forme humanoïdes).

Bien qu’il soit passé par une période de copie de différentes œuvres, Chrys Gaman a toujours privilégié la création plutôt que la copie. Avec son imagination débordante et un don pour l’observation de son environnement, il créa plusieurs histoires qui ne furent uniquement connues de sa famille et de son cercle d’amis. C’est d’ailleurs toujours auprès d’eux qu’il obtint un soutien sans faille.

Les créations qui eurent le plus de succès à leurs yeux sont « Quatre Mutants envahissent la Corse« , « Fun Together » et « La-Shäine« .

Pour réaliser son rêve, il déclina l’offre d’un contrat de travail en 2013 pour se focaliser sur les concours de dessin manga organisés par Ki-oon cette même année.

Bien qu’il essuya un échec, il persévèra dans la recherche d’autres concours et trouva une petite maison d’édition amateur grâce auquel le premier chapitre des « Chroniques des Nomadoss » fut publié pour la première fois au grand public.

C’est par cette oeuvre que Chrys Gaman entra, plus tard, dans le monde de l’édition en signant un contrat, en fin d’année 2013, chez Nanachi éditions.

Ce manga français de style shônen, à lire dans le sens de lecture japonais, possède déjà à son actif quatre tomes parus et un cinquième en cours de réalisation.

 

Les Chroniques des Nomadoss

Cinq est un jeune homme vivant dans le monde tourmenté d’Harunha. Son village a été réduit en cendre par un seul et unique guerrier et depuis, il marche, semblant être en quête d’une chose qui nous est inconnue.
En chemin, il rencontre Blanche, une nymphe au prise avec un homme faisant partie d’un ordre malfaisant répondant au nom des brigands bleus. Cinq l’extirpe de ce bien mauvais pas et accepte qu’elle reste avec lui.
Il lui confie qu’il se rend au village de Maaï afin d’y rencontrer l’ancien des lieux.

 

 

21424

Avis personnel :
Comme tout Shonen, l’histoire est une quête initiatique, le héros va devoir parcourir une longue route pour parvenir à son but, devenir le plus fort. 
L’auteur arrive à nous faire voyager et découvrir des personnages haut en couleurs, cela me fait penser parfois à un bon Rpg, tellement on prend le temps de découvrir les lieux, les personnages, il y a toujours une interaction entre le héros et ce qui l’entoure. 
Les scènes de combats sont assez classes, je dois l’avouer surtout quand en plus, les dessins sont réalisés à la main, cela donne un coté plus authentique. 
L’artiste progresse très vite et les sorties des tomes de son manga ne se font pas trop attendre, ce qui permet de suivre avec aisance les aventures de Cinq et Blanche. 
Je ne doute pas que cet artiste français, qui est bosseur et professionnel sera à l’avenir une référence dans le manga de notre cher pays au même titre que Reno Lemaire ou Tony Valente. Eh oui, en France aussi, nous avons du talent et il ne tient qu’à vous chers lecteurs de les découvrir.

 

Si cela vous a convaincu, je vous invite à vous procurer sans trop attendre ces tomes qui sont déjà au nombre de quatre et qui seront bientôt cinq sur la boutique de Nanachi
Et pour celles et ceux qui souhaitent connaître un peu plus l’univers de cet auteurs prometteur, voici sa page Facebook

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s